Useless Sorrow

Useless Sorrow est une forum RP, créez votre personnage, choisissez sa race ( Humain, Elfe ou Demon ) Et vous pouvez aussi les melanger pour créer des demis Elfes Humains par exemple .
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ashraa (Agony) The Slaughterer

Aller en bas 
AuteurMessage
Agony
Novice
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 25
Localisation : Tu ferais mieux de ne pas le savoir...

MessageSujet: Ashraa (Agony) The Slaughterer   Mar 8 Juil - 4:41

I/ Généralité Physique

Prénom: Ashraa

Nom: Inconnu

Surnom: Agony (il est plus souvent appelé "The Slaugherer")

Race: Humain

Âge: Lui même ne le sait pas. A en juger par son physique, on pourrait supposer qu'il a entre 20 et 30 ans

Sexe: Masculin

Taille: 1m87

Poids: 66,6 Kg

Corpulence: Corp Musclé mais Fin.

Style Vestimentaire: un haut noir sans manches, un pantalon très large et des bottes noires. Le tout généralement couvert de sang.

Aspect du visage : Ses yeux sont constamment cachés par ses cheveux mi-longs noirs. Son visage est habituellement sans expression mais lorsqu'il tue ou torture, l'euphorie du meurtre lui confère un mince sourire sadique.


Photo:

Spoiler:
 

II/ Personnalité

Qualité: Agony a beaucoup de qualités... Par exemple, lorsqu'il commence quelque-chose, il finit toujours ! Agony sait aussi marcher très rapidement, ce qui lui permet de rattraper ses cibles sans courir, il est aussi très cynique. Ne le jugez pas trop vite car, malgré son apparence inquiètante, il possède le coeur d'un petit garçon (dans un bocal sur son bureau). Agony est très charismatique et vous finirez vite par être attachés a lui, de toute façon, il ne vous laissera pas le choix^^

Défauts: Agony a beaucoup de mal a se faire des amis. Mais le pire c'est que lorsqu'il réussit enfin à avoir de la compagnie, il a du mal à la garder... Agony est aussi une personne très susceptible, si votre tête ne lui revient pas, vous risquez vite de lui rester entre les dents (Si vous voyez ce que je veux dire). Il à aussi une mauvaise interprétation du sens du mot "propreté" et ne lave jamais ses affaires après le travail.

Passions: Arracher les viscères de ses amis. Leur détruire les parties génitales, les brûler, les broyer (Jouer avec eux en gros). Agony aime aussi les balades nocturnes et sa cave ou il dépose tout ses objets précieux.

Phobies: Agony déteste ne pas obtenir ce qu'il veut. Il déteste aussi le soleil, les couleurs trop vives, la nourriture autre que la viande et le sourire qui se dessine sur le visage des gens heureux. Il est aussi agoraphobe (La phobie des foules)

Autres particularités: Agony ne parle que très peu, voire quasiment jamais.


Thème musical: Agony Theme Song I

III/ Histoire:

Chapitre 1: Prélude: A Child's Traumatism.



Portant dans ses bras un bébé chat, le petit Ashraa, alors agé de 14 ans, caressait tendrement le félin de sa main droite, tandis que de l'autre, il vidait lentement son ventre avec un grand couteau de cuisine. Après avoir déposé ses boyaux dans un petit bocal marqué d'un "45" au feutre, il jeta le cadavre de l'animal dans un puits, provoquant un bruit sec.

-Il faudrait penser a vider le puits de temps en temps... ça va finir par déborder, sussurait le garçon d'un ton triste, le visage masqué par ses cheveux noirs.

Le petit garçon se tourna, un grand manoir se dressait en face de lui. Un manoir grisatre au beau millieu d'une forêt abbandonée, aux vitres poussièreuses et quasiment toutes brisées, avec un plafond aussi troué que du gruyère et des arbres morts partout dans le jardin. La maison la plus redoutée de toute le village d'Ishtar...

-Ashraa !! Bouge ton cul de là et viens bouffer !!! Criait une voix rauque et detestable, venant de l'interieur du manoir.

-J'a... J'arrive papa... répondis le garçon, se hattant de rentrer chez lui.

Ashraa ouvrit la porte dans un grincement sinistre et s'asseya vite à table, à coté de son père. Un grand homme à la carrure musclée portant un tablier décoré de sang. De l'autre côté une femme aux formes et aux mensurations plus que convenables, la mère d'Ashraa, s'asseya et déposa un bol rempli d'une nourriture douteuse.

-C'est quoi ça ? Demanda l'enfant.

-"ça" mon p'tit, c'est du foie de boeuf, c'est bon pour ta santé mon gars. répondit le père.

-Il faut pardonner ton père mon petit chéri, c'est pas térrible de travailler dans une boucherie mais il y peut ri...
Les paroles de la mère furent aussitôt intérompues par le bruit du poing frappant la table.

-Et toi, la pute! Tu crois que te taper des mecs toute la journée c'est terrible ?!

La conversation finit vite par dégénèrer et le petit garçon retourna dans sa chambre, laissant ses parents se crier dessus comme ils le faisaient si souvent. De toutes façon Ashraa s'en fichait. Il les tuerais tous un jour... Rien qu'en y pensant.

Le lendemain matin, même heure. Ashraa décida d'essayer avec un chien cette fois. il empoigna une énorme barre de fer et frappa Danoï, le berger allemand du voisin. Savourant chaque spasmes de la bête, il frappait continuellement a un rythme effrayant tout en éclatant d'un rire hostile... une fois calmé le garçon se mit a genoux et pris le chien dans ses bras, il respirait encore lègèrement. Ashraa se concentra et, par la simple pensée, réussit a faire exploser le visage du Berger allemand dans une symphonie d'os brisés.

-Très bien, je suis prêt maintenant, murmurait-il tout en balançant le canin dans le puits.

L'enfant rentra dans le manoir et se mit à table, en avance cette fois... Son père pris place juste ensuite.

-Alors, aujourd'hui c'est ton anniversaire petit. regarde ce que j'toffre !

Le paternel sortit une énorme machette couverte de sang et la posa sur la table. Ashraa la regarda fixement d'un air indifférent... Puis, lentement mais surement, un sourire malsain, pervers, dérangé et sadique se dessina sur ses lèvres... Le garçon pris l'outil et affirma a son père, d'une voix funeste:

-Merci papa... Ton cadeau me fais très plaisir. Je te promet que je m'en servirais... tous les jours

Une atmosphère inquiètante venait de s'installer dans la pièce, le père d'Ashraa affichait une mine assez étonnée. Et la mère entra avec le même bol que hier. Une pluie diluvienne venait s'abbatre sur le village et des eclairs venaient déchirer l'écran noir de la nuit... Ils ne s'en rendent peut-être pas compte, mais cet instant restera à jamais gravé dans les mémoires des villageois d'Ishtar...


Chapitre 2: "My Own Sweet Homicide"



-Bon appéttit tout le monde, et surtout, joyeux anniversaire Ashraa chéri ! Criait la mère, d'un air joyeux.

Ashraa se leva de table et fit regner une demi-minute de silence. Tenant toujours fermemant sa machette en main. L'instant qu'il attendait depuis si logtemps était enfin arrivé...

-Papa.. Maman... Allez vous faire foutre et crevez comme des chiens.

Tout a coup, les objets de la salle se mirent a voler dans tous les sens, de façon irrègulière. La mère d'Ashraa se laissa tomber par le choc. des larmes coulaient le long de ses joues. de l'autre côté le père essayait de s'enfuir, mais la porte se voulait certainement pas s'ouvrir... L'enfant, d'un lègèr mouvement de tête, dégagea tout les cheveux qui cachaient sa vue, dévoilant aux parents les yeux de leur fils, remplis de haine, de pulsions meurtrières et de douleur. Un regard inhumain que là mère s'empechait de regarder, de peur d'etre aspirée dedans... Pour le père, c'était déjà trop tard. chacun de ses os craquaient un par un et son corps planait devant Ashraa.

-Merci pour la machette. s'écriait Ashraa tout en tranchant les bras de son paternel en rondelles pour ensuite passer a son cou... laissant une cascade de sang s'écouler sur la table et sur le vieux bois qui constituait le sol du manoir...

Après en avoir fini avec le cadavre de son père, le garçon se tourna vers sa mère et laissa tomber le cadavre de son père sur la table. une marre de sang innondait le plancher...

-Ou... Ou... Ou as tu obtenu ce pouvoir ?!!! s'exclamait la mère, en pleine panique.

L'enfant se mit a marcher vers elle, d'une démarche lente mais détérminée...

-Ce pouvoir là ?!

la table de la salle a manger vint percuter le ventre de la femme, paralysée par la peur.

-Ou... ce pouvoir là peut-être ?!

la petite main féminine de la mère d'Ashra éxplosa sur le coup, un cri de douleur strident sortit de la bouche de celle-ci, l'empechant littéralement de s'exprimer.. Son fils se posait debout juste devant lui et le regardait avec plein de mépris.

-Ils ont tous germés dans ma tête... Grandis en moi, dans ma tête de psychopathe, et m'ont dévorés de l'interieur... Et maintenant je les maîtrises. Je suis ce que l'on appèle un Psychokinésiste, je peux lire dans les pensées, faire léviter les gens et les objets, les faire exploser, les controler... Tout ça, avec mon esprit...

Sans laisser le temps a sa mère de répondre, Ashraa lui fendit la tête en deux avec sa machette. Il se retourna, et contempla le massacre qu'il avait causé. Un rictus lugubre s'esquissa sur son visage et ses cheveux cachaient a nouveaux ses yeux de fou dangereux... Puis il se mit a marcher doucement en dehors du manoir. Après tout, il aurait été injuste que le village ne goûte pas au plaisir du carnage...

Chapitre 3: Blood Rain


Piétinant les feuilles mortes sur le sentier de la foret, Ashra marchait lentement mais surement en direction du village. Son aura meurtrière était devenue si puissante que tout les arbres derrière lui se décharnaient l'un après l'autre... Un sourire aussi fin que la lame d'un couteau se déssina sur son visage, quasiment masqué par ses cheveux noirs, teîntés de sang.

Après quelque secondes de marche, Ashraa avait enfin posé le pied dans la place centrale d'Ishtar. Il la contempla pendant cinq bonnes minutes, se demandant par où commencer... C'est alors qu'une bande de trois petits enfants accourrurent vers lui, portant sur eux un rateau et un arrosoir, probablement des fils de jardinier. Ces enfants devaient bien avoir entre huit et neuf ans. Ashraa faisait déjà le double de leur taille.

-Ehhh le moche !! c'est parce que t'es trop laid que tu met tes cheveux devant tes yeux ? Laisse nous passer !!
-Ouais ! laisse nous passer !!

Soudain une voix beaucoup plus adulte retentit, un vieil homme se mêla à la scène

-Les enfants ! C'est pas des manières ça !! Il lança un regard désolé vers Ashraa, qui se transforma aussitôt en regard horrifié... Ashraa avait attrapé, a deux mains, la tête d'un des enfant, et enfonça ses pouces dans les yeux de celui-ci. Son rire se mélangea dans les cris de sa proie, et les yeux du petit n'étaient déjà plus qu'une vulgaire purée. Le meurtrier retira ses pouces des globes occulaires du petit, noyé dans la douleur et la terreur, et balança son corp fébrile ailleurs, comme une vulgaire poupée de chiffon. Il enchaîna tout de suite en arrachant le rateau des mains du second garçon, paralysé par la peur, et lui coupea la gorge avec sa machette. Le pauvre gosse se noyeait dans son propre sang...

Il transperça le ventre de la vieille personne avec un coup de rateau fulgurant et passa finalement au dernier enfant, celui qui n'avait rien dit et qui était résté dans son coin. Ashraa s'approcha du petit qui sanglottait, il s'accroupit, dégagea d'un geste fin les cheveux qui cachaient ses yeux et fixa le petit innocent de son regard obscure et funeste.

-Emporte ses yeux dans ta mort, ridicule gamin. Lui murmura t'il d'une voix sinistre.

Et d'un geste aggressif, il empoigna la cheville de l'enfant et le traîna jusqu'au centre du village. Une fois arrivé a l'endroit le plus dégagé, sous les yeux ébahis des villageois, Il fit s'envoler le petit garçon a une douzainne de mètres au dessus du sol

-Que celui-ci serve d'exemple a tout ceux qui tenteraient de s'échapper.

Tout de suite après ses mots, l'enfant explosa littéralement, repeignant les murs des maisons et leurs toîtures, dans un exès de panique, les gens du village se mirent a courir, barricader leur maisons, ou tentèrent desespérement de venir a bout du psychokinésiste... Des membres et des cadavres humains volèrent dans tous les sens et des taches aux formes diverses et variées étaient dispérsées ça et là dans toute la zone. Ashraa venait d'installer la terreur a Ishtar...

Il n'y avait qu'un seul point d'accès a cette ville, c'était donc d'une facilité déconcertante que d'éliminer les fuyards. Tout personne franchissant le portail "Bienvenue a Ishtar" verraient leurs organes internes broyés un par uns.

Une fois l'exterieur éliminé, Ashraa avait un contrôle parfait sur l'interieur. La première maison dans laquelle il rentra était celle d'une veuve et de ses huit petits enfants qui ne dépassaient pas les 5 ans. La femme, dans son instinct de mère, protègea ses enfants en s'interposant entre eux et l'aggresseur, futile tentative. Ashraa réussit a manipuler le corps de la femme, a sa guise. Après tout, elle savait bien qu'une minable de son accabit ne pouvait rien proteger. Et en guise de leçon, le tueur l'obligea à tuer touts ses petits d'une mort différente, de la noyade a la pendaison en passant par l'éventrement. Après coup, Ahsraa lachâ son emprise mentale sur la veuve, psychologiquement traumatisée a vie et pleurant toutes les larmes de son corps. Elle criait et bafouillait des absurditées du genre "ne me faites pas de mal" et "je vous en prie"... Le genre de phrase que crient les faibles. Ashraa l'acheva en lui plantant une fourchette dans la nuque pour faire original, comme l'artiste donnant la touche finale à son oeuvre.

Il entra dans une seconde maison, des chuchottements et des sanglots sortaient du placard, ceux d'un homme et d'une femme.

-Tu crois que c'est lui qui est rentré ?!
-Chut, parle moins fort... Je t'en supplie...

La porte du placard s'ouvrit, Ashraa était penché vers eux... les deux amants étaient paralysés, l'enfant psychopathe trempa a plusieurs reprises sa machette dans le ventre de l'homme, avec un rythme violent et un large sourire démentiel s'affichant sur son visage. La femme s'enfuia mais fut vite stopé par la douleur... Ses côtes se brisaient une à une. Elle tomba par terre... Ashraa brisait tous ses os, savourant chaque appel a l'aide qu'elle criait.

Après quelques heures, les seuls survivants étaient ceux qu'Ashraa avait laissés en vie après leurs avoir coupé leur bras, leurs jambes ou leurs organes génitaux. L'enfant psychopathe était entièrement recouvert de sang et déambulait entre les maisons, faisant grincer la lame déjà quasiment émoussée de sa machette contre les murs...

Chapitre 4: 10 ans plus tard -Akaiken Satsugai- [A suivre]


Pouvoir contrôlé: Psychokinésie.


Dernière édition par Agony le Mar 29 Juil - 3:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demon_Hunter
Ascendance Semi-Divine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Tu serais surpris si tu te retournais ...

MessageSujet: Re: Ashraa (Agony) The Slaughterer   Mar 8 Juil - 11:39

Mwai, bof le perso =p .

Accepté .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://useless-sorrow.fr-bb.com
Kyuutetsuki
Demon éthéré.
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/07/2008
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Ashraa (Agony) The Slaughterer   Mar 8 Juil - 13:39

GG. Histoire trop habituelle aux persos Satsugai x')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieru
Joyeux Bourreau
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Ashraa (Agony) The Slaughterer   Ven 11 Juil - 0:41

Heu bienvenue mais c'est moi ou tu connais elfen lied parce que c'est le même genre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ashraa (Agony) The Slaughterer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ashraa (Agony) The Slaughterer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les unités FW
» [spoil] scans de Bleach !
» Sweet Agony [ft. Yuuri]
» but what if it just gets worse what if it's agony now... and it's just hell later on (noam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Useless Sorrow :: Présentations-
Sauter vers: